Les oripeaux des ados. La nouvelle condition subjective des jeunes

TASSÉ Louise L., Ed. L’Harmattan, 2011, 175 p.

L’ethnologie a depuis longtemps dépassé la seule étude des mœurs des civilisations premières, pour s’intéresser à d’autres populations tout aussi exotiques, nichant au cœur de nos contrées. Ce que l’anthropologue Louise L. Tassé nous propose ici, c’est une plongée dans les représentations de la jeunesse en errance qui peuple nos villes. Allant à la rencontre de ces adolescents à la dérive qui, pour être québécois, diffèrent bien peu de ceux que l’on retrouve dans toutes les autres métropoles occidentales, elle a recueilli leur parole et nous donne à voir les signes palpables, percutants et violents de la débâcle des repères du sujet contemporain. Car, pour l’auteur, c’est bien la disparition des grands récits de légitimation et la sommation faite aux individus de se faire eux-mêmes qui sont à l’origine des phénomènes psychopathologiques émergeant depuis quelques décennies que sont les violences adolescentes, la toxicomanie, l’anorexie, de la boulimie, la dépression et les attaques de panique. Et de faire de la drogue, de l’errance et du phénomène des gangs les arêtes historiques, politiques et philosophiques d’un profond malaise sociétal. Mais, l’auteure ne fait pas qu’incriminer la modernité. Elle note tout autant la fréquence chez les jeunes qu’elle a rencontrée d’un vécu, dans leur famille, fait d’abus, d’abandon, de rejet, de séparation, de mensonge, de déracinement, de renversement et de pervertissement des rôles, de mauvais traitements, de violence physique et verbale, de toxicomanie, de douleur et de mort. Si vivre dans la rue renvoie donc à l’impossibilité de se sentir appartenir à une autre communauté que celle du groupe de pairs susceptibles de fournir les figures réparatrices et identitaires, cela permet tout autant de combler le manque vécu jusqu’alors et de trouver une place que n’ont pu offrir ni la famille, ni l’école.

Jacques Trémintin – LIEN SOCIAL ■ n°1162 ■ 30/04/2015

 

A chacun de vos passages sur la page d'accueil, un choix aléatoire de textes archivés s’affiche :
Maternités ados Anjorrant - Nantes (44)
Accompagner les maternités adolescentes Certaines maternités interviennent dans des conditions qui ne les rendent pas toujours sereines : c’est le cas des adolescentes qui sont confrontées au paradoxe de devoir vivre en même temps la fin de leur enfance et un début de vie d’adulte. Ils ne sont pas nombreux les établissements en capacité de les accueillir. C’est le cas du centre éducatif ...
Madame Olive - One Woman Show
Madame Olive avait déjà sévi il y a de cela quelques années, se faisant remarquer favorablement par la critique parisienne. Elle est revenue dans une séance de théâtre-appartement pour une première représentation. Loin des sunlights de la capitale, c’est en province, devant une trentaine de spectateurs conviés dans la maison d’un particulier, que s’est joué le One Man Show mettant en scène le...
Restaurant Pierre Landais (44)
L’imagination au pouvoir Accéder à la culture serait-il incompatible avec la précarité ? L’action du restaurant Pierre Landais de Nantes démontre le contraire. Riche percepteur du duché de Bretagne qui finira pendu, Pierre Landais ne pouvait imaginer qu’il donnerait son nom à un restaurant social dédié aux plus pauvres.Ce n’est pas l’architecture, ni le décor intérieur qui constituent...
Le « pognon » n’est pas « de dingue » pour tout le monde !
dans Articles
Ouvrir de nouvelles places d’accueil en protection de l’enfance (l’ASE fait face dans beaucoup de départements à des centaines d’enfants non placés) ? Donner aux associations de lutte contre les violences faites aux femmes la possibilité de les mettre à l’abri (7 820 offres d’accueil pour 35 700 demandes potentielles) ? Soulager une psychiatrie à l’os (il faudrait 10 000 lits supplémentaires) ? Réduire les ...
ADAPEI - Les Morines (41)
Un parcours sensoriel intégrateur Comment réussir à mobiliser salariés, résidents et partenaires autour d’un projet innovant et convivial ? Le foyer des Morines, accueillant des adultes déficients intellectuels vieillissants, y est arrivé. Mode d'emploi d'un succès réjouissant. Depuis quelques années déjà, les associations gérant des établissements pour adultes porteurs de handicap ont été ...
Vaginay Denis - Sexualité des handicapés
dans Interviews
Vivre une sexualité de droit commun Denis Vaginay en appelle à un vécu ordinaire de la sexualité chez les personnes avec handicap. Est-ce aux familles de se charger de l'éducation sexuelle de leurs enfants porteurs de handicap, comme on l'entend si souvent affirmer ?De fait, beaucoup de familles se sentent très mal à l'aise. Mais, les enfants sont tout autant gênés d'entendre leurs parents leur...

« Bienvenue sur le site de Jacques Trémintin, travailleur social qui n’a cessé d’écrire. Référent à l’aide sociale à l’enfance de 1992 à 2020, partie prenante de Lien Social de 1995 à 2023, contributeur au Journal du droit des jeunes de 1995 à 2017, pigiste dans le Journal de l’animation depuis 1999… l’accompagnement des enfants et familles, le maniement de la plume ou du clavier, l’animation de colloques ou de formations répondent au même plaisir de transmettre. Ce que fait aussi ce site, dont le contenu est à libre disposition à une seule condition : savoir garder son esprit critique et ne rien considérer d'emblée comme vrai ! »

Retrouvez les sites

du Journal de l’animation : www.jdanimation.fr
et de mon collègue et ami Didier Dubasque : www.dubasque.org