Les SESSAD, un service d’éducation et de soins tourné vers l’avenir

VILTARD Thomas, Éd. érès, 2021, 190 p

Ils s’appellent SESSAD dans le secteur de la déficience intellectuelle, SSAD dans celui du polyhandicap, SSEFIS dans la déficience auditive, SAAAIS dans celui du handicap visuel. Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué ! Ils sont aujourd’hui 1 765 et leur nombre s’est accru de 22 % en dix ans. Ils sont constitués par une équipe pluridisciplinaire regroupant médecins somaticiens, de rééducation fonctionnelle, de pédopsychiatres, psychologues, psychomotriciens, orthophonistes

En lire plus

Les enjeux de la pratique professionnelle médico-sociale

BEMBEN Lucas, Éd. érès, 2022, 311 p.

Beaucoup de professionnels entrent dans le médicosocial, sans vraiment connaître le secteur, apprenant sur le tas. C’est à leur intention et pour répondre à cette carence que Lucas Bemben a écrit ce livre. On y retrouve tout d’abord une chronologie historique qui remonte du haut moyen-âge jusqu’à la période contemporaine, longue période qui vit évoluer le regard de la société sur le handicap longtemps empreint de compassion, avant d’accéder à la protection, puis à l’intégration. L’auteur propose une belle

En lire plus

L’accompagnement en santé mentale

BONNET Clément, Éd. érès, 2021, 263 p.

Le thème de l’ouvrage étant consacré à la fois à l’accompagnement et à la santé mentale, l’auteur décline avec précision et finesse ces deux thèmes, avant de les combiner. Plus qu’une technique ou un concept, explique-t-il d’abord, accompagner signifie avant tout aller à la rencontre d’autrui. Même si la démarche est transitoire, puisqu’elle a l’ambition de favoriser un changement existentiel, le lien qui se crée relève d’un métissage entre échange par le don et échange contractualisé. La relation entre

En lire plus

Où va le médico-social ?

CHAVAROCHE Philippe, Éd. érès, 180 p.

L’épuisement de tous ces professionnels du médicosocial, de plus en plus souvent démotivés, ne menace-t-il pas la pérennité du secteur ? Philippe Chavaroche propose un diagnostic révélateur. Il y a d’abord cette disparition du clivage entre la maladie mentale et le handicap qui provoque l’accueil croissant de personnes souffrant de troubles psychiques, mettant en échec l’approche éducative qui ne peut compenser la carence des soins psychiatriques. Il y a, ensuite, cette nomenclature SERAFIN-PH dont la

En lire plus

Les enfants d’Asperger

SHEFFER Edith, Éd. Flammarion, 2019, 391 p.

Le suisse Eugen Bleuler décrivit pour la première fois l’autisme en 1911. L’américain Leo Kanner conçut en 1943 le syndrome d’« autisme infantile précoce ». La même année l’autrichien Hans Asperger présenta sa thèse postdoctorale sur l’autisme de haut niveau. Depuis, les sujets qui en sont porteurs sont affublés de son patronyme. Un hommage à reconsidérer. Recruté par le docteur Hamburguer, qui avait adhéré au parti nazi dès 1934, en remplacement les praticiens juifs évincés, Hans Asperger se plia

En lire plus

Le livre noir de l’autisme

CATTAN Olivia, Éd. Cherche-Midi, 2020, 282 p.

Face au vide abyssal du dépistage, du traitement préventif et de l’accompagnement de l’autisme, la médecine classique ne sachant proposer qu’une camisole chimique, une multitude de traitements alternatifs biomédicaux ont émergé. Antibiotiques ou antifongiques qui atténueraient les stéréotypies, réguleraient les humeurs et réduiraient les TOCs ; régime sans gluten, ni caséine qui aurait fait ses preuves ; piqûres de magnésium et de B6 qui apporteraient de bons résultats ; régime paléolithique

En lire plus

Mon frère est un extra-terrestre

BENARD Florent, Éd. L’Iconoclaste, 2020, 230 p.

C’est vrai qu’avec sa haute stature et son regard fiévreux, ses traits anguleux et ses réactions imprévisibles, il ne passe pas inaperçu. Mais, c’est son frère. Et le lien affectif qui les relie est indéfectible. Né trois ans avant lui, Samuel était déjà un bébé rigide, tendu et hyperactif. En grandissant, ses retards s’accumulent tant pour s’asseoir, parler que jouer. Ses difficultés de coordination et de motricité posent problème, dès son entrée en maternelle : compter sur ses doigts

En lire plus

L’autisme expliqué aux non-autistes

MARRISSON Brigitte et SAINT CHARLES Lise, Éd. Marabout, 2020, 192 p.

Le constat est imparable : les besoins des autistes sont presque toujours interprétés à partir du cadre de référence des neurotypiques. Ce livre veut rompre avec cette mauvaise habitude : aux professionnel et parent qui s’expriment ici, s’est jointe une personne directement concernée. Les hypothèses sont multiples pour percer le mystère de l’origine de cette affection : dysfonctionnements parentaux, mais aussi troubles respectivement de la socialisation, du comportement, de

En lire plus

Ma vérité sur l’autisme

ROBERT Jean-Luc, Éd. Dunod, 2018, 217 p.

Psychologue intervenant au plus près du terrain, Jean-Luc Robert n’hésite pas à mettre en accusation tour à tour les acteurs du monde de l’autisme : ces pédopsychiatre déconnectés et incompétents dont l’évaluation prend toujours trop de temps, laissant aux manifestations du syndrome s’installer et rendant toujours plus difficiles les tentatives de le faire régresser ; ces neuropsychiatres qui le réduisent aux seules anomalies du développement du système nerveux central ; ses compères psychanalystes

En lire plus

Nous, travailleurs en milieu protégés de l’ESAT de Vesoul

LORIMIER Nathalie et GODARD Philippe, Éd. Cet atelier, là, 2019, 189 p.
cetatelierla@laposte.net.

Les personnes avec handicap n’ont pas l’habitude de parler d’elles. Mais, convenons-en : on ne les écoute pas non plus, très souvent. Quand l’occasion leur est donnée de de le faire, leurs préoccupations apparaissent en phase avec celles des valides : la famille, les relations affectives, le travail et la liberté de décider de sa vie. On peut le vérifier à travers les vingt-deux entretiens de ce recueil. Aurélien est content d’être à bonne

En lire plus