Réussir l’école inclusive

GALLE Patrice, Éd. L’Harmattan, 2017, 311 p.

Comment les acteurs peuvent-ils se réapproprier une école inclusive qui se réduit trop souvent à un discours spéculatif ? En déconstruisant les cloisonnements, en dépassant les frontières rigides et en négociant des territoires jugés impartageables. En mutualisant les compétences et en suscitant un processus de flux et d’échange, en mettant les lieux et les temporalités en interaction et en élaborant une culture métisse de liaisons, de passages et de circulation qui soit en commun (et non

En lire plus

La vision des inclus. Ethnographie d’un dispositif ULIS

LANSADE Godefroy, Éd. INSHEA & Champ Social, 2021, 377 p.

Le nouveau référentiel destiné à accélérer la déségrégation scolaire a fait le choix de l’inclusion (l’institution devant s’adapter à la diversité des besoins éducatifs, en mettant en œuvre une différenciation pédagogique) et non de l’intégration (qui attend des élèves des efforts pour s’adapter aux manières d’enseigner, aux programmes et aux évaluations communs à tous). Cette monographie d’unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) en collège et lycée nous permet de

En lire plus

L’école inclusive

CORBION,Sylviane Éd. érès, 2020, 255 p.

S’il est un plan d’action ambitieux dont les objectifs et échéances sont loin d’être tenus, c’est bien celui de l’école inclusive. Mais comment cela pourrait-il en être autrement, quand sa mise en œuvre improvisée et sans réelle concertation avec les équipes pédagogiques les contraint à une forme intuitive de bricolage aménagé le plus souvent dans une totale improvisation ? Le système scolaire français est passé du modèle ségrégatif de filière au modèle intégratif de parcours, sans préparation, sans

En lire plus

Réussir son burn-out. Récits de résistantes

LE BARS Corinne (sous la direction), Éd. érès, 2022, 188 p.

Elles sont infirmière, cadre bancaire, couturière, formatrice, éducatrice spécialisée, assistante sociale, informaticienne … Elles partageaient la même conception de leur travail : passionnées, perfectionnistes et imprégnées de toute-puissance. Jusqu’au jour où les crises de panique, les sueurs froides et les douleurs musculaires ont commencé à s’emparer d’elles. Elles pensaient dépasser ces premiers troubles. Mais, très vite, elles ont été emportées dans un effondrement lent et

En lire plus

Comment être parent en prison ?

DOURIS Marie et ROMAN Pascal (sous la direction), Éd. érès, 2020

Les droits et obligations parentales ne s’arrêtent pas aux portes de la prison, même si l’incarcération rompt l’union familiale sans qu’il y ait une volonté de rupture de ses membres. Mais cette titularité est plus juridique que matérielle. Par défaut de moyens financiers permettant les déplacements jusqu’aux lieux de détention, parfois très éloignés géographiquement ; du fait d’une durée de la peine usant les liens ; à cause des modalités d’accueil des établissements pas

En lire plus

Habiter après la prison

BARNET Jean-Noël, Éd. L’Harmattan, 2021, 204 p.

Quelle capacité d’habiter reste en soi, après une incarcération marquée par la sujétion et la soumission, l’aliénation et la surveillance, la violence et l’infantilisation, la contrainte domestique et la promiscuité ? Les défis à relever, explique Jean Noël Barnet, éducateur spécialisé en CHRS, consiste bien à se réapproprier la capacité à être seul et à affronter le monde extérieur, à gérer son espace personnel et son propre rythme, à réaménager les limites physiques et psychiques entre soi et

En lire plus

Soins et prisons

CHASSAGNE Aline, Éd. érès, 2019, 292 p.

Il aura fallu attendre 1944, pour qu’un service médial et médico-psychologique devienne obligatoire dans tout établissement pénitentiaire. Et 1994, pour que les infirmiers supplantent les gardiens pour distribuer les médicaments et que les détenus soient rattachés au droit commun dans l’accès aux soins. Cette reconnaissance du médical n’a jamais réussi à rompre la dichotomie entre la perception du patient-détenu par des soignants qui sont là pour guérir et celle du détenu-patient par des surveillants

En lire plus

Décarcérez. Cachez cette prison que je ne saurais voir

LHUISSIER Sylvain, Éd. Rue de l’échiquier, 2020, 91 p.

Que d’idées reçues véhicule la prison, toutes plus fausses les unes que les autres. Sylvain Lhuissier les met à mal, avec talent. Des prisons trois étoiles ? Certes, aucun établissement pénitentiaire n’est comparable. Et si les Maisons centrales enfermant les longues peines ne présentent un taux d’occupation que de 74 %, les Maisons d’arrêt atteignent un taux de 138 %, entassant les détenus dans des cellules surpeuplées, parfois envahies de punaises de lit et de cafards. Les prisons

En lire plus

Travailler. La grande affaire de l’humanité

SUZMAN James, 2021, Éd. Flammarion, 474 p.

S’il est un mythe tenace, c’est bien celui de l’homo economicus : nous serions des créatures égoïstes, coincées entre nos désirs infinis et nos moyens limités, contraintes à travailler toujours plus pour produire des richesses et consommer plus de biens. Et pourtant, notre espèce n’a pas toujours accumulé de la nourriture et encore moins de richesse, pas toujours obnubilée par la préservation d’un quelconque rang social. Loin d’être confrontée à la famine et à la sauvagerie, elle consacrait quinze à

En lire plus

Merci maîtresse !

F. Anouk, Éd. Cherche Midi, 2019, 254 p.

Quand une journaliste de Radio France démissionne pour enfin se trouver face à son public et se mettre à son service, cela donne un journal de bord rempli d’émotion et de tendresse. Juste après avoir passé avec succès le concours de professeur des écoles, l’auteure se retrouve en poste dans une école de regroupement pour enfants étrangers. Sa classe de CE2, elle en parle avec une bienveillance infinie. Et cela fait du bien de lire un récit qui, pour une fois, ne se réduit pas à d’incessantes jérémiades

En lire plus