Réussir l’école inclusive

GALLE Patrice, Éd. L’Harmattan, 2017, 311 p.

Comment les acteurs peuvent-ils se réapproprier une école inclusive qui se réduit trop souvent à un discours spéculatif ? En déconstruisant les cloisonnements, en dépassant les frontières rigides et en négociant des territoires jugés impartageables. En mutualisant les compétences et en suscitant un processus de flux et d’échange, en mettant les lieux et les temporalités en interaction et en élaborant une culture métisse de liaisons, de passages et de circulation qui soit en commun (et non

En lire plus

La vision des inclus. Ethnographie d’un dispositif ULIS

LANSADE Godefroy, Éd. INSHEA & Champ Social, 2021, 377 p.

Le nouveau référentiel destiné à accélérer la déségrégation scolaire a fait le choix de l’inclusion (l’institution devant s’adapter à la diversité des besoins éducatifs, en mettant en œuvre une différenciation pédagogique) et non de l’intégration (qui attend des élèves des efforts pour s’adapter aux manières d’enseigner, aux programmes et aux évaluations communs à tous). Cette monographie d’unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) en collège et lycée nous permet de

En lire plus

L’école inclusive

CORBION,Sylviane Éd. érès, 2020, 255 p.

S’il est un plan d’action ambitieux dont les objectifs et échéances sont loin d’être tenus, c’est bien celui de l’école inclusive. Mais comment cela pourrait-il en être autrement, quand sa mise en œuvre improvisée et sans réelle concertation avec les équipes pédagogiques les contraint à une forme intuitive de bricolage aménagé le plus souvent dans une totale improvisation ? Le système scolaire français est passé du modèle ségrégatif de filière au modèle intégratif de parcours, sans préparation, sans

En lire plus

Merci maîtresse !

F. Anouk, Éd. Cherche Midi, 2019, 254 p.

Quand une journaliste de Radio France démissionne pour enfin se trouver face à son public et se mettre à son service, cela donne un journal de bord rempli d’émotion et de tendresse. Juste après avoir passé avec succès le concours de professeur des écoles, l’auteure se retrouve en poste dans une école de regroupement pour enfants étrangers. Sa classe de CE2, elle en parle avec une bienveillance infinie. Et cela fait du bien de lire un récit qui, pour une fois, ne se réduit pas à d’incessantes jérémiades

En lire plus

Faire (l’)école. Un collège associatif sur la montagne limousine

COLLECTIF des archéologues d’un chemin de traverse, Éd. du Commun, 2020, 283 p.

Pratiquer une pédagogie active ; équilibrer la théorie, la pratique, l’artistique et le créatif ; prendre en compte la particularité de chaque élève … combien de parents en ont rêvé. Le collège associatif l’a réalisé. Produit d’une longue préparation, il ouvre ses portes à l’automne 2011. Le choix a été fait d’un établissement privé sous contrat, pour surmonter les obstacles posés par l’Education nationale. S’inspirant tant de Freinet que de Montessori, de

En lire plus

Les incasables

ZERROUKI Rachid, Éd. Robert Laffont, 2020, 268 p.

Quel équilibre trouver entre fermeté et bienveillance face à des élèves dont les souffrances induisent parfois des troubles envahissants du comportement ? Ce questionnement, l’auteur ne se contente pas de le poser d’un point de vue conceptuel, même s’il reproche aux chantres des pédagogies actives de se contenter d’expliquer comment nourrir les enfants et pas comment leur donner faim. C’est un praticien qui s’exprime ici, décrivant ce qu’il a mis en œuvre avec ses élèves de SEGPA.  Comme

En lire plus

Comment l’école reproduit-elle les inégalités ?

GOUDEAU Sébastien, Éd. P.U.G, 2020, 103 p.

Le mythe de l’école méritocratique a la vie dure. La disparité des trajectoires individuelles ne reflèterait qu’un différentiel d’intelligence, d’efforts, voire d’hérédité. Quand les statistiques établissent que 4 % des enfants d’ouvrier obtiennent un diplôme de niveau Bac + 5 (contre 40 % d’enfants de cadres) et qu’en SEGPA ils sont 86 % (contre 2 % de milieu aisé), cette élimination et relégation des élèves de familles pauvres dans les filières les moins valorisées posent quand même problème

En lire plus

Le goût de l’effort. La construction familiale des dispositions scolaires

GARCIA Sandrine, Éd. Puf, 2018, 241 p.

Trop longtemps on a cru, par ethnocentrisme à l’égard des milieux populaires, que le capital culturel des classes moyennes-supérieures était suffisant en soi pour assurer l’avantage scolaire de leurs enfants. L’auteur s’attache à démontrer qu’avoir des parents diplômés ne suffit pas. Il n’existe pas d’osmose permettant d’infuser automatiquement ces avantages. C’est le travail incessant et de longue haleine composé de pratiques éducatives quotidiennes précises et concrètes, quoique invisibles, fourni à

En lire plus

Attention Ecole

Analyse-Opinion-Critique, Cahier #2, Éd. La Découverte, 2020, 211 p.

Quand un media en ligne comme « AOC » rassemble certains de ses articles sur le thème de l’école, cela produit un concentré d’intelligence. Des textes courts, limpides et percutants donnent l’occasion d’une réflexion décapante et critique sur une institution pour laquelle tout le monde a quelque chose à dire, mais peu à penser. Voilà de quoi nous rattraper. Au gré des pages, on s’interrogera sur la mixité tant genrée que sociale qui combat l’intolérance et la ségrégation

En lire plus

L’origine sociale des élèves

RAYON Patrick (sous la direction), 2019, Éd. Retz, 2020, 156 p.

L’école française est confrontée au curieux paradoxe d’être ouverte à tous, tout en restant éminemment élitiste. Elle est au cœur d’un mythe à la double facette : elle serait impuissante ou au contraire toute puissante. Le recueil d’études sociologiques présentées ici se donne pour ambition de déconstruire l’un et l’autre. La démonstration a été faite depuis longtemps que le système scolaire ne préserve pas les élèves contre les inégalités liées aux origines sociales. Les

En lire plus