La réforme de la protection de l’enfance

VERDIER Pierre & EYMENIER Michel, Editions Berger-Levrault, 2009

Voilà une excellente présentation de la réforme de la protection de l’enfance. Les auteurs ont fait le choix de traiter avec une grande clarté et une précision tout aussi pertinente chacune de ses dimensions. On peut s’y référer, comme on le ferait avec un guide juridique. En annexe, on trouvera notamment les textes de lois concernés, avec l’identification des parties modifiées. Pointe, pourtant, et c’est ce qui donne de la vie et du dynamisme à cet ouvrage, les orientations

En lire plus

Réussir la protection de l’enfance. Avec les familles en précarité

RENOUX Marie-Cécile, Editions de l’Atelier, 2008 

Il y a une différence essentielle entre une juge d’instruction et une avocate. La juge d’instruction est censée instruire à charge et à décharge, en recherchant tous les éléments qui vont démontrer tant la culpabilité que l’innocence du mis en examen. L’avocate  prend bien soin de mettre en évidence ce qui avantage son client et de minimiser ce qui va à son encontre. C’est bien cette dernière posture qu’adopte Marie-Cécile Renoux qui se livre ici, d’une façon particulièrement adroite, à un

En lire plus

Mélodrame et mélo-dit de la séparation. De l’enfant objet des dysfonctionnements de sa famille à l’enfant objet des idéologies institutionnelles

Denise BASS et Marina STEPANOFF, Erès, 2007

Recueil des actes des journées du Grape tenues en 2006 à Nantes, l’ouvrage illustre le paradoxe de notre société qui érige la protection de l’enfant en exigence absolue, tout en ne supportant pas de priver les familles défaillantes de leurs droits sur lui. La législation se refuse à stigmatiser les parents et cherche à objectiver la situation de danger à laquelle il est confronté. En excluant systématiquement toute référence à la faute parentale, l’assistance éducative considère qu’il est toujours

En lire plus

L’enfance en danger. Ils n’ont rien vu?

Catherine SELLENET, édition Belin, 2006, 236 p.

La protection de l’enfance aurait-elle fait faillite ? Entre les accusations de Maurice Berger et les affaires tant d’Outreau que d’Angers, on peut se le demander. Deux courants se distinguent dans cette pratique. D’un côté ceux qui préconisent la co-éducation avec des familles qui doivent être plus accompagnées que suivies, plus reconnues dans leurs compétences mêmes partielles que stigmatisées et à qui l’on doit proposer des solutions de suppléance plutôt que de se voir substituées auprès de

En lire plus

La protection de l’enfance : maintien, rupture et soins des liens

Marceline GABEL, Martine LAMOUR, Michel MANCIAUX, éditions Fleurus, 2005, 428 p.

Le développement psychologique optimal de l’enfant nécessite qu’il ait pu développer très tôt une relation d’attachement suffisamment satisfaisante. Tout bébé est programmé pour rechercher la proximité d’un adulte, en cas de détresse. Il associera cette expérience de rapprochement physique avec l’expérience émotionnelle plus intérieure de sécurité. Plus il aura déployé ce ressenti, plus il sera tenté d’explorer ce qui l’entoure et développera son autonomie

En lire plus

15 millions d’enfants à défendre. Ils sont la prunelle de nos yeux

Claire BRISSET, Albin Michel, 2005, 290 p.

Longtemps négligé, l’enfant est aujourd’hui parfois transformé en produit d’une impulsion, en compagnon de vie ou en prétexte au raccommodage du couple. Investi comme signe ostentatoire d’épanouissement personnel, d’équilibre familial ou de réussite, il doit répondre aux désirs très précis de ses parents. Malheur à lui, s’il déçoit en n’étant pas conforme à leurs attentes. La prise en compte de l’enfant pour lui-même constitue une mutation culturelle. Une poignée d’idéalistes se sont battus pendant

En lire plus

Le dispositif français de protection de l’enfance

Jean-Pierre ROSENCZVEIG, éditions Jeunesse et Droit, 2005, 1484 p

Jean-Pierre Rosenczveig ne se prend pas pour Dieu et ce qu’il vient de publier n’est pas une bible. Mais quand même, avec près de 1.500 pages, le médiatique président du tribunal pour enfant de Bobigny nous livre une somme tout à fait considérable. Bien sûr, ce n’est pas là le genre d’ouvrage qu’on emmène sur la plage (à moins de l’utiliser comme haltère : il fait deux kilos). Mais, on peut le garder à portée de main, comme référence, comme document ressource. L’auteur propose

En lire plus

L’enfant proie. Dysfonctionnements et dérives de la protection de l’enfance

Pascal VIVET, Samuel LURET, Seuil, 2005, 238p

Le livre que signent Pascal Vivet et Samuel Luret est un curieux mélange. S’y côtoient des analyses d’une grande pertinence montrant une connaissance approfondie de la problématique de la protection de l’enfance et des descriptifs dont le souci du détail et l’analyse approximative peuvent être interprétés comme une forme de compromission face à l’émotion qui s’empare trop souvent de l’opinion publique dans les affaires de maltraitance. Illustration de cette contradiction que l’on retrouve tout au

En lire plus

Comment protéger l’enfant? Protection, éducation, répression

Gilbert  DELAGRANGE, éditions Kathala, 2004, 250 p.

Gilbert Delagrange nous livre ici ses convictions sur un secteur qu’il connaît bien, puisqu’il a exercé comme Pédopsychiatre pendant 17 ans auprès d’une association de protection de l’enfance. Ainsi, de la méfiance exprimée à l’égard de la médiatisation des situations de maltraitance qui ne rend pas compte du difficile travail de terrain qui va du soupçon à la conviction. Il y a d’abord, dans la majorité des cas, la souffrance de l’enfant qui se manifeste à bas bruit. Il y a ensuite la

En lire plus

La demande de justice en protection de l’enfance

Jean LAVOUE, L’Harmattan, 2004, 218 p.

Le risque de tout ouvrage compilant des articles et des interventions de colloque, c’est la dispersion et le manque de cohérence. Jean Lavoué compense cet écueil par la finesse de ses analyses et la pertinence de sa compréhension des enjeux tant sociétaux que professionnels. La démocratisation du lien social nécessite, explique-t-il, une intériorisation des règles relationnelles et une autorégulation permanente, autant dire un seuil de responsabilisation élevé qui est bien loin d’avoir été atteint. Avec

En lire plus