Tout peut être l’objet d’article, du moment que l’occasion est donnée de mettre en perspective, de construire de la pensée et d’élaborer de la réflexion. Autant dire que le travail social se prête tout particulièrement à cet exercice

Le crime est-il évitable?

Régulièrement, les faits divers sont le prétexte de décisions prises sur le coup de l’émotion. Nouvelle illustration avec le drame de Chambon-sur-Lignon, occasion d’une surenchère de démagogie.

Un viol suivi d’un meurtre particulièrement horrible, et voilà la classe politique et médiatique qui s’emballe. Assurément, le destin de la jeune Anièce à Chambon-sur-Lignon est terrible. Le choc une fois passé, les questions se sont mises à fuser sur le ton maintenant récurrent de « ce crime était prévisible », « pourquoi n’a-t-on rien fait pour
En lire plus

La « clinique de concertation »

Une nouvelle méthodologie est venue se rajouter à toutes celles qui se sont accumulées depuis des années. Pour confidentielle qu’elle soit, elle a séduit nombre de praticiens qui y voient une synthèse de plusieurs courants de pensée contemporains. L’occasion d’aller y voir de plus près.

La « clinique de concertation » est une approche appliquée tant en psychothérapie, qu’en travail social. Elle est née en 1996, comme produit d’une époque marquée par la nécessité de modifier certaines pratiques professionnelles. A ce titre, elle s’abreuve à au
En lire plus

Les lignes téléphoniques à caractère social

C’est aux américains que l’on doit l’invention de la permanence téléphonique d’écoute et d’aide : ils créent, dès 1905, une ligne dédiée aux suicidaires. Il faut attendre la seconde moitié du XXème siècle pour que cette pratique se développe en Europe. En France, la première expérience de téléphonie sociale remonte au début des années 60, avec la création de « SOS amitié ». L’École des parents et des éducateurs ouvre Interservice Parents, en 1971. Puis, c’est au tour de Sos Parents-enfants, en 1979 ; d’Ecoute-point-jeunes, en 1980
En lire plus

Menace sur les lieux de vie

Il aura fallu attendre les lois de 2002 et 2007, pour que les lieux de vie bénéficient d’une existence officielle au sein de l’action sociale. Après quarante ans d’une pratique dont l’utilité et la pertinence auront été validées et valorisées par tous les partenaires et financeurs, un statut leur a enfin été accordé. Mais, à peine acquise, cette légitimation est déjà menacée. L’administration fiscale, dans une circulaire* publiée le 12 février 2010, a clarifié le régime réservé à ces structures : « les prestations rendues par les lieux de vie

En lire plus

Portrait de Guy Cariou

Animateur nature et maître composteur

Le développement durable et le respect de l’environnement : le réflexe écologique a longtemps été le domaine de doux rêveurs, avant de devenir un thème central. Le monde de l’animation s’ y est vite reconnu, contribuant aujourd’hui à le vulgariser.

Guy Cariou est de ceux qui n’ont pas choisi leur travail, par hasard. Ce cinquantenaire, largement impliqué dans la vie de son quartier et de sa ville, co-créateur d’un jardin collectif, animateur de radio et membre actif de plusieurs associations, est venu

En lire plus

Coup de tonnerre sur le placement familial

Des faits divers, les journaux en regorgent. Certains lecteurs s’en repaissent, d’autres les évitent. Mais, il arrive parfois qu’on ne puisse leur échapper. Surtout, quand ils viennent éclabousser votre métier.

Coup de tonnerre dans le ciel de la protection de l’enfance. Son visage était connu des média. C’est avec émotion, qu’il parlait à tous les journalistes qui le sollicitaient de la jeune femme qu’il hébergeait et qui avait disparu et dont on finit par retrouver le corps démembré. Nicolas Sarkozy n’hésita pas à l’accueillir à l’Élysée
En lire plus

Portrait de Dominique Berge

L’art de changer, sans changer, Dominique Berge, chargée de mission à la FEHAP

Quand on progresse dans la hiérarchie professionnelle, il est tentant de renoncer à ce que l’on a soutenu, au début de sa carrière. Ce n’est pas là le choix de Dominique Berge qui montre que l’on peut aussi rester fidèle à ses valeurs et les défendre.

Le monde du social en général, et celui de l’animation en particulier, ont cessé depuis quelques années déjà d’être peuplés par les seuls militants de l’éducation populaire. Même si l’esprit d’engagement des
En lire plus

Interruption volontaire d’anonymat

Va-t-on vers un avortement pour l’accouchement sous x ?

Année après année, le combat mené pour le droit aux origines progresse. Rappelons que notre pays partage avec le Luxembourg et l’Italie une spécificité légale : l’accouchement sous x. Cette procédure permet à une mère de garder l’anonymat, au moment de son admission à la maternité, l’enfant n’étant considéré comme légalement et définitivement abandonné qu’après un délai de rétractation de deux mois après la naissance. Une première mesure est venue moduler ce droit : la création, en 2002
En lire plus

Les travailleurs sociaux sont-ils responsables de la récidive?

A l’occasion d’un terrible fait divers, Nicolas Sarkozy a de nouveau exploité le registre sécuritaire. Cette fois-ci, il s’en est pris aux services socio-judiciaires.

A la Bernerie en Retz, en Loire Atlantique, l’émotion est à son comble. Laëtitia a disparu, depuis le 18 janvier. Cette jeune fille de 18 ans vivait depuis six ans, avec sa sœur jumelle Jessica, dans une famille d’accueil de l’Aide sociale à l’enfance. Le principal suspect de son enlèvement a été arrêté. La population s’est mobilisée pour dire son horreur. Plusieurs marches
En lire plus

Quand l’Université forme à l’adolescence difficile

Se heurter aux mêmes difficultés incite à y réfléchir conjointement. Et s’y former ensemble encourage à s’y confronter en partenariat. Histoire d’une collaboration prometteuse.

Qu’ils soient éducateurs, enseignants, animateurs, soignants, policiers, juges … ils les connaissent bien ces adolescents ingérables qui laissent trop souvent impuissant, dépassé ou désarmé tout professionnel qui tente de s’y confronter. Les études épidémiologiques évaluent ces jeunes en souffrance dans une proportion allant de 15 à 20 % d’une classe d’âge. Pour ce qui

En lire plus