Leur sexualité n'est pas un handicap

LETELLIER Jean-Luc, Ed. Érès, 2014, 203 p.

Enfermés dans des représentations réductrices de la sexualité humaine, nous n'appréhendons l'accès à la vie affective et sexuelle que sur le registre de la contamination, de la procréation et du risque. La peur d'être débordés par des pulsions devenues incontrôlables, la limitation culturelle longuement dominante à la seule fonction de reproduction et l'amalgame avec les débordements violents provoqués par l'excitation nous empêchent de concevoir cet acte comme avant tout source de plaisir, d'échange

En lire plus

La fin du tapin. Sociologie de la croisade pour l’abolition de la prostitution

MATHIEU Lilian, Ed. François Bourin, 2014, 268 p.

En décortiquant la rhétorique des partisans de l’abolition de la prostitution, Lilian Mathieu ne manque pas de déconstruire des mécanismes propres à toute idéologie, quelle qu’elle soit. Il le fait avec talent et minutie, portant un regard particulièrement réaliste sur un combat militant qu’il accuse de s’être transformé en croisade morale. Il commence par restituer l’unification par hybridation réciproque de ses deux sources d’inspiration, pourtant antinomiques : le puritanisme chrétien

En lire plus

Pourquoi les filles sont si bonnes en math et 40 autres histoires sur le cerveau de l’homme

COHEN Laurent, Ed. Odile Jacob, 2012, 295 p.

Sans pour autant réduire le fonctionnement humain à de vulgaires mécanismes hérédito-chimiques, les neurosciences apportent un certain nombre d’éclairages complémentaires aux schémas d’interprétation plus psychologiques. Loin de toute certitude absolue, Laurent Cohen s’appuie sur les expérimentations scientifiques qui ont été menées, pour avancer un certain nombre d’hypothèses. Ainsi, de la démonstration sur l’absence d’explication biologique aux compétences différenciées en mathématique des

En lire plus

Adèle & Henry

LÉPINE Christelle, Ed. d’un Monde à l’Autre, 2013, 77 p.

Qu’il est difficile de décrire le handicap psychique, sans tomber ni dans la stigmatisation méprisante ou la moquerie ironique, ni dans le diagnostic psychiatrique ou la préconisation thérapeutique. Christelle Lépine nous propose un récit d’une grande finesse qui tente, avec délicatesse, de nous faire comprendre ce qui peut bien se passer dans la tête d’une personne atteinte d’une confusion certaine (euphémisme synonyme de « détraquée du ciboulot », telle que notre héroïne se reconnaît

En lire plus

Quel accueil pour la folie?

BAILLON Guy, Ed. Champ Social, 2011, 345 p.

Guy Baillon plaide ici pour une psychiatrie humaniste qui s’oppose à cette psychiatrie traditionnelle qui fut longtemps fondée sur l’enfermement systématique, la séparation du patient d’avec sa famille, un mode de protection rigide et la centration de la thérapie sur les dysfonctionnements du seul patient, l’environnement étant exempté de toute responsabilité. L’auteur décrit la longue transformation des soins apportés aux malades mentaux et les révolutions qui émergèrent tant à l’époque de Pinel

En lire plus

Abus de faiblesse et autres manipulations

HIRIGOYEN Marie-France, Ed. JC Lattès, 2012, 285 p.

Dans un ouvrage bien plus descriptif qu’analytique, Marie-France Hirigoyen tente de distinguer où se termine l’influence normale et banale et où commence la manipulation perverse. Si la tentation de peser sur le comportement d’autrui est légitime, car inhérente aux interactions de l’espèce humaine, la volonté de l’instrumentaliser, en forçant son choix, peut relever de la mystification. Ce qui est en jeu, c’est bien le consentement que l’on peut définir comme la capacité à décider par

En lire plus

La fabrique des imposteurs

GORI Roland, Ed. Les Liens qui Libèrent, 2013, 314 p.

L’imposture a existé de tout temps. Mais, certains systèmes de valeurs la favorisent, quand d’autres la découragent. Pour Roland Gori, il n’y a aucun doute : la forme prenant le pas sur le fond, les faux semblants se substituant au réel, l’apparence et l’apparat triomphant sur l’authenticité … la civilisation normative qui est en train de naître sous nos yeux constitue une véritable fabrique d’imposteurs. Les rapports sociaux étant de plus en plus régulés par l’inflation des prescriptions

En lire plus

La folie évaluation. Les nouvelles fabriques de la servitude

ABELHAUSER Alain, GORI Roland, SAURET Marie-Jean, Ed. Mille et une nuits, 2011, 206 p.

L’évaluation, qui envahit tous les champs de la société en général et ceux de l’action sociale en particulier, se déploie sous la bannière de l’efficacité et du pragmatisme. Comment peut-on s’opposer à une quête dont la légitimité se rattache à l’identification de la meilleure prestation à apporter (en maximisant sa qualité) et de la préoccupation toute autant nécessaire de rendre des comptes à la société (en rentabilisant les deniers publics) ? Sous une

En lire plus

La fabrique des folies. De la psychanalyse au psychomarketing

NORCH-JACOBSEN Mikkel, Ed. Sciences humaines, 2013, 357 p.

Il est quand même des faits qui sont pour le moins troublants. Aux USA, entre 1846 et 1944, on comptabilisa 76 cas de personnalités multiples. En 1984, on en comptera 1.000 et en 1989 4.000. En France, le taux de dépression a été multiplié par sept entre 1970 et 1996, celui du trouble bipolaire s’étant accrue de 4.000 % entre 1994 et 2002. En Grande Bretagne, le déficit d’attention avec hyperactivité concernait 6.000 sujets en 1994, contre 345.000 en 2002. Quelle est donc cette

En lire plus

Les patients de Freud. Destins

BORCH-JACOBSEN Mikkel, Sciences humaines, 2011, 223 p.

Ouvrage après ouvrage, la mythologie entourant la vie et l’action de Sigmund Freud s’effrite, laissant place à un personnage bien plus humain que ne le laissent paraître ses hagiographes, avec ses fragilités et ses obsessions. Le philosophe et historien Mikkel Norch-Jacobsen s’est intéressé aux patients du fondateur de la psychanalyse. Trente un portraits des plus connus aux plus anonymes, qui nous décrivent des pratiques pour le moins étonnantes. Il y eut d’abord ces erreurs de

En lire plus