Cahier du soir d’un éducateur

Jean CARTRY, Dunod, 2004, 156 p.

Les feuilles que nous livre Jean Cartry tombent à l’automne d’une vie partagée avec des enfants et des adolescents en grande souffrance.  Elles sont pleines d’humour, de sagesse et d’irritation, comme seul peut en écrire celui qui a démontré pendant près de quarante ans que le « faire avec » se situe au centre de la relation éducative et constitue la place originaire et historique de l’éducateur. Il y a tout d’abord cette immense tendresse que l’on perçoit au travers de ces situations qui sont à hurler de

En lire plus

Mourir, vivre... ou survivre? Itinéraire d’un Educateur Spécialisé

Frédéric SPIRA, L’Harmattan, 2004, 474p.

On connaît l’adage éculé qui prétend que les travailleurs sociaux seraient fâchés avec l’écriture. Frédéric Spira aurait-il décidé de démontrer le contraire, qu’il ne s’y serait pas pris autrement. Il nous livre ici dix années de son livre de bord, mettant en scène d’une façon passionnante son expérience d’éducateur spécialisé. Ecrite d’une plume alerte et avec une grande maîtrise, cette mise en récit sait tout particulièrement expliciter ce qu’il y a de si complexe à décrire. Qui vit la relation

En lire plus

Evaluer les besoins des personnes en action sociale. Enjeux, Méthodologie, Outils

Jean-Yves BARREYRE, Carole Peintre, Dunod, 2004, 146 p.

L’action sociale repose sur une évaluation continue des besoins et des attentes des personnes. Mais les outils pour effectuer cette évaluation sont à la fois rares, dispersés et partiels.  Parmi les outils disponibles, on compte bien des supports qui permettent de mesurer l’activité soit des services soit des professions du secteur ou encore d’identifier les populations prises en charge (enquêtes sociales) ou les problèmes spécifiques (comme les signalements pour mauvais traitements)

En lire plus

Travailler en réseau. Méthodes et pratiques en intervention sociale

Philippe DUMOULIN et all, Dunod, 2003, 270 p.

Voilà un ouvrage qui fera date. Le lecteur qui s’intéresse au travail en réseau se le procurera sans tarder et pourra consulter avec satisfaction un véritable manuel que l’on peut lire dans tous les sens. En commençant par les principes et concepts ou en préférant lire directement les études de cas. Le responsable de service pourra, tout autant, se plonger dans la méthodologie de management qui lui est proposée et qui lui indique comment concevoir et initier un réseau professionnel. La notion de

En lire plus

Travail en réseau et territoires d’action

Cahiers de l’Actif, n°324/325, 2003, 230 p.

Qu’est-ce qu’un réseau ? Pour l’étymologie, c’est un piège, un ouvrage formé d’entrelacements destiné à capturer certains animaux ! Curieuse origine pour un terme que le monde moderne a utilisé pour désigner des circuits électriques ou téléphoniques qui permettent de relier les Hommes entre eux. En travail social, c’est une nouvelle méthodologie de travail issue de la confrontation aux nouvelles pathologies comme le Sida ou au développement de la grande pauvreté. Ces nouvelles problématiques ont

En lire plus

Punir: pour quoi faire?

Judith LAZAR, Flammarion, 2004, 184 p.

Tout avait bien commencé. L’affirmation de l’inacceptable de toute sanction corporelle dont l’éradication fut un progrès indéniable. Le rappel que la demande de l’enfant tient dans une recherche de limites et d’interdits qui lui permettent d’identifier les chemins praticables et ceux qui ne le sont pas. L’explication que l’hésitation de l’adulte à lui servir de guide dans un monde complexe et embrouillé pour lui ne peut que miner sa confiance dans l’avenir. Le regret que la punition apparaisse comme

En lire plus

Les assistantes sociales dans la tourmente 1939-1946

Cyril LE TALLEC, L’Harmattan, 2003, 218 p.

On savait déjà que parmi les fées qui s’étaient penché sur le berceau de la profession d’éducateur spécialisé, il y avait eu le sinistre « Etat français » de la période vichyssoise. Ce troublant parrainage a aussi concerné les assistantes sociales. Bien sûr, ces dernières avaient fait l’objet d’une reconnaissance officielle bien antérieure, puisque la création de leur diplôme d’Etat date de 1932. Combat de longue haleine, tant leur professionnalisation se heurtera longtemps au présupposé qu’il

En lire plus

Dire son métier. Les écrits des animateurs

Sous la direction d’Olivier DOUARD, L’Harmattan, 2003, 236 p.

Est-il possible de connaître l’évolution d’une profession à partir des écrits qu’elle produit notamment à l’occasion du diplôme qui détermine sa qualification ? Convaincu de pouvoir répondre positivement à cette question, l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire a organisé un séminaire dont on trouvera ici les travaux et contributions. Interviews de professionnels en activité, dépouillement d’intitulés de petites annonces d’offres d’emploi, décorticage de

En lire plus

Travailler avec les familles. Parents-professionnels: un nouveau partage de la relation éducative

Laurent OTT, érès, 2003, 128 p.

Il est parfois bien difficile, quand on aborde la question de la famille d’échapper aux banalités et auxlieux communs. L’ouvrage de Laurent Ott fourmille d’éléments pertinents et décapants qui renouvellent le genre. S’inscrivant délibérément dans une approche qui ne se veut ni contemptrice, ni parricide (« la famille n’est ni la pire, ni la meilleure des choses ; surtout, elle n’est pas l’horizon obligatoire et unique des hommes et des enfants » p.22), l’auteur aborde son thème avec d’autant plus de confort. On

En lire plus

Repères déontologiques pour les acteur sociaux. Le livre des avis du Comité national des avis déontologiques

Pierre BONJOUR et Françoise CORVAZIER, érès, 2003, 224 p.

Plusieurs professions disposaient déjà d’un code de déontologie : les médecins, les avocats, les infirmières, les architectes ... Ces références étaient nées de leur activité libérale, dans une logique corporatiste. Dès 1949, le besoin de préciser les devoirs envers les usagers avait produit le premier code du secteur social : celui de l’ANAS. Mais, pendant longtemps, le travail social s’est contenté d’être une idéologie croyant en son discours, sans jamais vraiment se poser la

En lire plus