Œil pour œil, clan pour clan

MOREAU Sophie, Éd. érès, 2020, 220 p.

On affirme souvent la difficulté de décrire le travail éducatif. Sophie Moreau fait mentir cette assertion. En près de quatre-vingt fragments, elle nous livre une expression sensible et particulièrement éloquente d’un métier méconnu : celui d’éducateur(trice) d’internat de la Protection judiciaire de la jeunesse. Comment traduire ce quotidien auprès de jeunes hypersensibles au rejet dont ils se sentent victimes, alors même qu’ils le provoquent ? Comment expliquer ce savoir-faire et savoir-être nécessaires

En lire plus

La rencontre au cœur du métier d’assistant social

OLIVIER Charline, Éd. Erès, 2020, 258 p.

Pour être familière aux travailleurs sociaux de terrain, la lecture du dernier livre de Charline Olivier ne plongera pas que les candides dans une forme de saisissement. C’est vrai qu’on en rencontre des situations hors du commun dans cette profession ! Cet agité qui vous hurle à la face votre incompétence, parce que vous n’avez pas satisfait à sa demande. Cette mère de la communauté des gens du voyage qui ne reconnaît pas son enfant de dix ans surprise à voler. Seena, contaminée par le Sida après

En lire plus

Le murmure des Démons

HAAG Christian, Ed. NomBre7, 2020, 76 p.

Il n’est pas si fréquent qu’un ancien enfant placé réussisse, avec autant de talent, à faire entrer le lecteur dans la peau de celui qui a été si longtemps poursuivi par les traumatismes du syndrome abandonnique. Il faut lire le récit de Christian Haag, pour mieux comprendre les réactions de ces enfants qui, avides d’affection, n’en rejettent pas moins celles et ceux qui leur en proposent. Ecrit d’une maîtresse plume, l’auteur nous décrit un cheminement qui commence comme bébé, échappant de peu à la

En lire plus

Les trois pupilles de la nation

HERVOCHE Michel, Éd. Opéra, 2017, 290 p.

Il est des perles qui restent parfois ignorées. Le récit de Michel Hervoche en fait partie, lui qui nous décrit avec une précision d’orfèvre une enfance placée, dans les années 1950, sous l’autorité de l’Assistance publique. Même si certains épisodes semblent dignes de Charles Dickens, tous ne sont pas aussi indignes. Il va connaître autant des fermiers traitant les enfants accueillis comme des commis contraints à participer au travail agricole qu’une nourrice pauvre, mais juste. Si certaines familles

En lire plus

Le juge des enfants

DE GARATE Jean-Philippe, Ed. Portaparole, 2019, 103 p.

Être juge des enfants, c’est entrer dans l’intimité des familles, croisant le dramatique, le sordide ou le pathétique. Les treize situations que l’auteur nous livre ici sont loin d’être à l’avantage des parents. En commençant par ces familles de la haute société qui ne sont pas exempts de dérives. A l’image de ce couple qui, pour sillonner les continents, n’en est pas moins abandonnique, préférant s’entredéchirer que de s’occuper de son fils ou cet entrepreneur à la tête d’une centaine

En lire plus

Je suis né … à 17 ans

BECCARO Thierry, Éd. Mon Poche, 2019, 304 p.

La biographie de l’un des animateurs les plus populaires du petit écran ? Le lecteur pourrait bien se méfier de ce genre de littérature people. Il aurait tort. Car, sous les projecteurs éclairant l’homme de radio et de télévision, de cinéma et de théâtre, se cache une face bien plus sombre : celle d’un petit garçon apeuré, recroquevillé sur lui-même pour se protéger de la violence de son père. Son exposition médiatique, Thierry Beccaro a voulu justement l’utiliser, pour attirer l’attention sur la

En lire plus

Et si les habitants participaient?

BACHIR Myriam, Éd. L’Harmattan-Éd Licorne, 2018, 199 p.

La démocratie représentative ne prévoit pas la consultation des citoyens hors période électorale. Pourtant, ont émergé, un peu partout dans le monde, des expériences plurielles, floues et non stabilisées de participation citoyenne.

La France n’y a pas échappé connaissant une importante production d’initiatives : comité des sages, conseil de quartier, assemblée de voisinage, jury citoyen, budget participatif … Mais, ces tentatives de démocratie directe ressemblent trop souvent à la

En lire plus

Organisation communautaire et radicalité

ALINSKY Saül (entretiens), Éd. du Commun, 2018, 113 p.

Saül Alinski (1909-1972) est un sociologue militant de l’alter-radicalité qui a consacré sa vie à sillonner les USA pour aider les communautés à s’organiser contre les puissances qui les opprimaient. Convaincu que les mouvements révolutionnaires débutent toujours dans la pureté virginale avant de sombrer dans la décadence, il n’a jamais créé d’organisation, n’adhérant à aucune. L’attitude qu’il adopta, à chaque fois, fut d’écouter avant de parler, afin de commencer par apprendre quels

En lire plus

Les éducateurs face à la radicalisation. Le cas de la prévention spécialisée

BOUSETA Hanane, Ed. L’Harmattan, 2018, 230 p.

Un phénomène a envahi l’espace médiatique autour d’un paradigme central : la diabolisation de la radicalité amalgamée au terrorisme. Face à la complexité des mécanismes à l’œuvre, l’usage d’une grille unicausale réduit les réponses possibles à la seule option répressive. Pas moins de sept lois ont été votées depuis 2012, visant l’une après l’autre à toujours mieux repérer, identifier et dénoncer les déviances. La prévention spécialisée est sollicitée pour s’inscrire dans la détection et le

En lire plus

Les séjours de rupture en questions

TRONTIN Thierry et ARCHAMBAULT Olivier (sous la direction), Éd. Erès, 2019, 375 p.

Ils ne sont pas plus de 1,5 à 2,5 % d’ados de la protection de l’enfance à, non seulement cumuler des situations traumatiques lourdes et des échecs à répétition, mais aussi à être en décrochage de liens avec les institutions.

Leurs débordements multiples et successifs ont incité les équipes à emprunter des chemins escarpés aux marges des règlements et des responsabilités formelles. S’inspirant d’un Deligny ou d’un Père Jaouen, de la psychothérapie

En lire plus