Enseignants et éducateurs face au handicap

AMARE Sandrine et MARTIN-NOUREUX Philippe Éd. érès, 2017, 277 p.

L’école et le médicosocial ne peuvent plus être considérés comme des territoires aux frontières étanches, l’inclusion les confrontant à un partenariat ne leur laissant plus le choix. Pourtant, chaque univers continue à fonctionner dans l’entre-soi, chacun se cantonnant dans un clivage sectoriel. L’occasion pour les deux auteurs, respectivement éducatrice spécialisée et enseignant de décrire la culture spécifique à chaque profession. D’un côté, une école républicaine construite

En lire plus

Tensions et émotions dans le travail social précaire

CHARLES Charlène, Éd. Octares, 2021, 238 p.

Et si la solution face à l’épuisement professionnel résidait dans le travail en interim ? Les entreprises proposant ces missions ont été multipliées par dix depuis 2005. Elle-même ancienne éducatrice spécialisée, l’auteure nous livre une étude ethnographique passionnante sur cette forme d’intervention qui introduit la logique de rentabilité, emblème de la néo-libéralisation lucrative d’un secteur qui intègre progressivement cette flexibilité, cette file active en flux tendu et cette externalisation

En lire plus

Les invisibles

TOULOUSE Philippe, Éd. Max Milo, 2020, 239 p.

Il faut lire ce récit digne d’un thriller qui met en scène un éducateur spécialisé se dressant face à une collusion politico-associative qui, dans le même temps où elle réduit drastiquement les moyens de l’action sociale locale, perpétue un cocktail de privilèges pour une poignée de hauts dirigeants (salaires élevés, voitures de fonction de luxe, frais de logement privé remboursés etc…). Philippe Toulouse, surnommé le petit frère des sans-abris, n’hésite ni à interpeller publiquement les

En lire plus

Usure dans l’institution

BRANDELO Daniel (sous la direction), Éd. ENESP, 2017, 330 p.

Cet ouvrage en est à sa troisième édition. D’autres suivront, tant son contenu est d’une grande richesse. Véritable manuel encyclopédique, ses chapitres peuvent être consultés au gré des centres d’intérêt du lecteur. Il intéressera bien au-delà des professionnels de maisons d’accueil spécialisé ou de foyers d’accueil médicalisé sur lesquels il est pourtant centré. Héritiers des services asilaires de « défectologie » d’autrefois, spécialisés dans ce qu’un Manuel de psychiatrie

En lire plus

Le smartphone des enfants placés

POTIN Émilie, HENAFF Gaël, TRELLU Hélène, Éd. érès, 2020, 178 p.

S’il est bien un problème récurrent pour les institutions, c’est le contrôle des pratiques socio numériques. Les smartphones bouleversent déjà l’organisation de la vie des familles et de l’école. Que dire de cet outil technique qui instaure un lien permanent entre des enfants et leur milieu d’origine, alors que la distanciation est la raison première de leur séparation ? D’un côté cet appareil, véritable cordon familial, évite une rupture brutale et donne des espaces même ténus

En lire plus

Assistantes sociales en lutte 1990-1992. Le succès trente ans après!

DE ROBERTIS Cristina, 2021, Éd. ANAS, 231 p.

En ces temps de mobilisation du travail social, voilà un livre à lire en priorité. Non pour les résultats obtenus par la lutte des milliers d’assistantes sociales entre 1990 et 1992, mais pour la mémoire historique de leur mouvement exemplaire, multiforme et inventif. C’est un simple arrêté ministériel publié le 26 juillet 1989 qui met le feu aux poudres. L’homologation officielle du diplôme d’assistant de service social le classe au niveau III, équivalent à un BTS ou un DEUD (Bac + 2). La coupe

En lire plus

Du bâtiment au social : éducateur, un charpentier au quotidien

PASSERAT Antoine, Auto-édition, 2021, 218 p.

Parler de son parcours professionnel, de sa pratique, de ses convictions … Antoine Passerat en avait très envie. Il en a conçu un livre qu’il décrit lui-même comme un patchwork sans ordre chronologique, se déployant au gré de ses souvenirs. Il commence sa vie d’adulte en apprenant le métier de charpentier. Un jour, il quitte son emploi et s’engage dans un stage de découverte de deux semaines en foyer occupationnel. Il n’en ressortira que huit ans après. Des métiers carrément aux antipodes ? Pas

En lire plus

Les amandiers en fleurs de Jérusalem

LALEUM Edgar, Éd. La Boite à Pandore, 2021, 135 p.

Arrivé en Israël, dans les années 1970, Edgar Laleum intègre un kibboutz en basse Galilée, attiré par cette expérience collective bannissant l’argent, la propriété privée, l’héritage, la concurrence, la hiérarchie et le pouvoir. En 1981, désillusionné et déçu, il rejoint Jérusalem où une équipe de prévention spécialisée monte le projet Bait Ham : assurer un travail de rue auprès de jeunes migrants issus des communautés juives d’Irak, d’Egypte, de Lybie, de Tunisie, du Yemen ou du Maroc

En lire plus

Monique et l’assistant social

LECLERC Éric, Éd. Saint Honoré, 2021, 169 p. 

L’assistant social, c’est Éric Leclerc, en poste depuis 1998. Monique, c’est le nom générique donné à toutes ces femmes (mais aussi ces hommes) victimes de violences conjugales qui viennent le rencontrer. L’auteur a fait cette expérience, commune à tant d’autres, de ces, personnes qui n’adhèrent pas aux propositions qui leur sont soumises : établir un certificat médical, aller déposer plainte, saisir un avocat, solliciter une place dans un foyer d’accueil. Et quand les démarches sont engagées, un

En lire plus

Parole donnée

LAE Jean-François, Éd. Syllepse, 2021, 144 p.

Les effets de sidération et d’impuissance, de peur et de panique provoquées par la pandémie a surtout pesé sur les plus fragiles : fermeture des guichets des CCAS et des CAF, couverture sociale trop courte, programmes sociaux en panne, fracture numérique invalidante, allocations qui n’arrivent plus, files d’attente devant les grandes surfaces, les postes et les distributions alimentaires. Les réseaux sociaux, des bénévoles et l’assistance des associations caritatives semblent avoir pris le relais

En lire plus