Psychopathologie et handicap de l’enfant et de l’adolescent. Approches cliniques

RAYNAULD Jean-Philippe et SCELLES Martine (sous la direction), Ed. érès, 2013, 246 p.

Certaines affections ne peuvent être guéries, quand d’autres sont réversibles. D’autres encore constituent un épisode particulier du développement. Si la fonction de la psychopathologie est bien de le distinguer, ses pratiques sont toujours marquées par l’histoire, résultat de la transaction entre les savoirs des experts et les formes culturelles dans lesquelles elles s’expriment. Le risque persiste donc d’enfermer le patient dans le modèle, la théorie et

En lire plus

Famille, culture et handicap

SCELLES Martine (sous la direction), Ed. érès, 2013, 230 p.

Toute culture humaine procure à ses membres une manière de penser, de rêver et de fantasmer face aux diverses formes d’expression que peut prendre la vulnérabilité. Elle peut produire une posture éclairée ou sa propre barbarie, selon qu’elle favorise ou entrave respectivement l’inclusion et l’exclusion de ses membres atteints de handicap. Le désir de les éliminer a toujours existé, ce rejet renvoyant à la règle anthropologique de la conformité à l’espèce. Même si toutes les

En lire plus

Et si le handicap n’était pas une tragédie

CARGIULO Marcela et MISSONNIER Sylvain (sous la direction), Ed. érès, 2015, 174 p.

Une équation automatique autant que symbolique est systématiquement établie entre handicap et tragédie. Mais, devons-nous nous soumettre à l’impérialisme du fatalisme où tout est inexorablement programmé à l’avance ou bien peut-on encore lier, coordonner, négocier et sublimer les forces du destin ? On peut certes être réduit à ne voir à travers le handicap que manque et douleur, perte, deuil et larmes. Mais, croire à la vitalité, au potentiel transformateur et

En lire plus

Handicap. Une encyclopédie des savoirs

GARDOU Charles (sous la direction), Ed. érès, 2014, 469 p.

Comment contrecarrer tous ces lieux communs, ces contrevérités et ces affabulations colportées à propos du handicap ? Sûrement, en déconstruisant les fausses croyances et en proposant des savoirs éprouvés. C’est justement ce que nous propose Charles Gardou qui réunit dans le même ouvrage vingt-quatre spécialistes dans les domaines aussi divers que l’urbanisme, l’anthropologie, l’épidémiologie, l’histoire, la médecine, l’obstétrique, la philosophie, le droit, les sciences éducatives

En lire plus

Ma part de gaulois

CHERFI Magyd, Ed. Acte Sud, 2016, 250 p.

« J’étais à l’écriture, ce que le mineur était au minerai, bien plus dans le concassage que dans l’épure ». Ainsi, commence le livre de Magyd Cherfi. On ignore ce qu’était alors la langue de l’auteur. Celle qu’il nous livre ici est à ce point ciselée et sensible qu’elle ravit sans jamais faire oublier la profondeur et l’intensité de ce qu’elle décrit. On se régale d’un bout à l’autre de ce récit qui sublime le vécu que fut le réel de cet enfant de la banlieue toulousaine  qui se jeta très tôt à corps

En lire plus

Guerrier non violent. Mon combat pour les quartiers

KHERFI Yazid, Ed. La Découverte, 2017, 156 p.

Quel est donc ce camping-car se garant, à la tombée de la nuit, au cœur des cités ?  Son auvent déployé, ses projecteurs colorés allumés, des refrains de rap en sortant … Les petits s’en approchent timidement, puis les plus grands, un peu plus tard. Des jeux sont mis à disposition, ainsi que des thermos de thé et de café. Tout est mis en œuvre pour créer un terrain propice à la parole : c’est la médiation nomade créée par Yazid Kherfi, à l’intention des jeunes de quartier. Ancien taulard, il a

En lire plus

Les jeunes de banlieues mangent-ils les enfants?

Guénolé Thomas, Ed. Le Bord de l’eau, 2015, 214 p.

Non, la banlieue ne se réduit pas à une caricature à la Finkelkraut si couramment répandue dans la presse, le cinéma ou l’opinion publique. Elle n’est pas uniquement peuplée de ces jeunes en survêtement, la tête dans leur capuche, squattant les cages d’escalier, fumant du haschich, violant les filles, haïssant tout ce qui est français, dont les seules ressources viendrait du trafic et la suprême ambition serait de faire le Jihad ou de commettre des attentats. Si 75 % des français ont une

En lire plus

L’abécédaire de la jeunesse et des banlieues. Indignation, propositions

REY-HERME Yves, Ed. Champ Social, 2016, 169 p.

D’« Aménagement urbain » à « Valorisation », en passant par « Drogue », « Illusion », « Police » ou « Rien », Yves Rey-Herme nous propose un A-B-C en 52 entrées pour mieux comprendre la banlieue et envisager de la sortir de l’apartheid dans lequel elle a été enfermée, depuis des années. Car, si 750 quartiers étaient classés prioritaires en 1996, ils sont aujourd’hui 1300 ! Et les jeunes qui y grandissent ont été à ce point saturés de promesses non tenues et tellement ballottés entre espoirs
En lire plus

Les migrants de Calais: enquête sur la vie en transit

DJIGO Sophie, Ed. Agone, 2016, 210 p.

Sophie Djigo est allée sur place les rencontrer ces migrants de Calais, ces militants qui les soutiennent, ces populations qui les côtoient. L’ouvrage passionnant qu’elle nous propose combine le reportage, le recueil de témoignages et l’essai réflexif sur une problématique qui salit notre république réputée patrie des droits de l’homme. Méthodiquement, l’auteur s’attaque aux stéréotypes. Peut-on imaginer que ce serait par choix que ces migrants subissent une vie hors de toute limite de décence, sans

En lire plus

La fin de l’hospitalité. Lampedusa, Lesbos, Calais. Jusqu’où irons-nous?

LEBLANC Guillaume et BURGÈRE Fabienne, Ed. Flammarion,  2017, 239 p.

L’antique valeur de l’hospitalité est née d’une impulsion vers l’autre, d’un désir de secourir celui qui est en péril, du choix de se laisser affecter par la menace pesant sur sa vie, de la conviction que tout existence est digne d’attention et de considération. Emmanuel Kant proclamait que la terre n’appartenant juridiquement à aucune nation, ni à aucun individu, personne n’a « originairement plus de droit q’un autre à un endroit de la terre ». Mais, avec la modernité, les

En lire plus