Chemins d’économie humaine

AROKIASAMY Lourthusamy, BERTHELOT Yves, LALANNE Andrès, RAZAFIMBELO Lily, Ed. Cerf, 2016, 233 p.

Tournant le dos tant à la stagnation provoquée par la planification marxiste qu’à l’explosion des inégalités produite par un néolibéralisme privilégiant la libre concurrence et la loi du marché, l’économie humaine revendique comme principes de fonctionnement la solidarité, la justice et la dignité. Le tour du monde qui nous est proposé ici, s’il ne porte pas sur quatre vingt expériences n’en présente pas moins suffisamment pour démontrer la

En lire plus

Le travail passionné. L’engagement artistique, sportif et politique

LORIOL Marc et LEROUX Nathalie (sous la direction), Éd. érès, 2015, 346 p.

Un certain nombre d’activités professionnelles sont vécues à la fois comme un travail et comme une passion, allant bien au-delà de la simple recherche de rémunération. Ce qui caractérise le travail passionné ? C’est l’engagement, la liberté, la créativité, l’autonomie, le sens de l’action, l’exercice de l’activité comme porteur de sa propre rétribution. C’est l’incarnation plus d’une nécessité intérieure, que d’une contrainte externe. C’est la porosité des frontières

En lire plus

Les entreprises humanistes

LECOMTE Jacques, Ed. Les Arènes, 2016, 527 p.

Et si l’être humain n’était pas fondamentalement et uniquement égoïste et que la maximalisation des profits n’était pas le seul objectif possible pour les entreprises ? Jacques Lecomte ne nous entraîne pas dans le monde des bisounours. Il rejette avec beaucoup de vigueur l’instrumentalisation utilitariste et productiviste consistant à tenter de rendre les salariés heureux pour qu’ils soient plus rentables. S’appuyant sur de solides études scientifiques et sur de nombreux exemples de terrain plus

En lire plus

Travailler pour s’inclure. L’expérience d’ADC propreté

CHAUVIGNÉ Christian, LEROUVILLOIS Philippe, SOUCHET Jean-Luc, Éd. Rue de l’échiquier, 2014, 207 p.

Action politique sous tutelle économique, démocratie grignotée par le marché, solidarité congédiée au profit du « chacun pour soi » … l’action sociale est en train d’échapper aux ambitions de ses promoteurs. Heureusement, des acteurs de terrain se battent contre l’accoutumance aux inégalités (qui explosent) et aux exclusions (qui perdurent). Les équipes d’ADC propreté en font la démonstration quotidienne, eux qui se donnent pour objectif

En lire plus

La comédie humaine du travail

LINHART Danièle, Éd. érès, 2015, 158 p.

La chronique de la déprofessionnalisation systématique des travailleurs est au coeur de l’histoire du travail salarié. Le management a toujours cherché à déposséder les professionnels de leur expérience, à limiter le plus possible leurs capacités à peser sur l’activité et à réduire leur maîtrise du processus de travail. Avec le même objectif : contraindre les salariés à se plier aux normes les plus rentables du point de vue de l’employeur. Hier, le taylorisme avait réussi à découper le travail en

En lire plus

School Business. Comment l'argent dynamite de système éducatif

PARIENTY Arnaud, Ed. La Découverte, 2015, 243 p.

Le système scolaire français est dominé par les inégalités sociales. S'il fallait un livre de plus pour le démontrer, celui d'Arnaud Parienty le permet. La description qu'il nous livre de la domination de l’argent est édifiante. La première forme de cette discrimination passe par l'inégale qualité des établissements scolaires : 60 % des différences de niveau entre les élèves y sont liées. Les parents soucieux de placer leur enfant dans un collège ou un lycée bien côtés, connaît parfaitement

En lire plus

Enseigner l'esprit d'entreprise à l'école

TANGUY Lucie, 2016, Ed. La Dispute, 221 p.

L'école est accusée d'être inadaptée au contexte économique et sommée de remédier aux difficultés d'insertion des jeunes. A sa mission originelle d'enseigner et d'éduquer se rajoute celle de contribuer à la compétitivité, en transmettant des postures conformes aux exigences des employeurs. Lucie Tanguy décrit ici quatre illustrations de cette injonction. La première a pris la forme du partenariat des établissements scolaires avec le monde économique concrétisé par ces mini-entreprises destinées à

En lire plus

L'école des réac-publicains. La pédagogie noire du FN et des néo-conservateurs

CHAMBART Gregory, Ed. Libertalia, 2016, 262 p.

Depuis trente ans, ils ne cessent d'occuper le terrain, avec une rhétorique passée maîtresse dans l'outrance et le déclinisme. Ils vocifèrent contre les pédagogues accusés d'être au choix des khmers rouges, des Ayatollahs ou des Attilas ; ils menacent de décadence et d'effondrement notre civilisation, si l'on touche à une seule règle d'orthographe ; ils dénoncent la faillite, la dérive, la débâcle ou la détresse d'une école mise en accusation pour son laxisme, son égalitarisme ainsi que sa

En lire plus

Sociologie de l'école

BLANCHARD Marianne et CAYONNETTE-REMBLIÈRE Joanie, Ed. La découverte, 2016, 125 p.

L'école est dotée d'un budget de 144 milliards d'euros. Elle emploie 1,3 million de personnes et scolarise 1,2 millions d'élèves (soit 23 % de la population). Ce petit opuscule propose une synthèse des connaissances sociologiques sur cette institution essentielle à la construction de l'identité sociale de chaque citoyen. Les maîtres de cette discipline lui ont toujours attribué un rôle allant bien au-delà de la simple transmission de connaissances. Diffusion

En lire plus

La pensée extrême. Comment des hommes ordinaires deviennent des fanatiques

BONNER Gérald, Ed. Puf, 2015, 368 p.

Il faut se méfier des explications mono causales réduisant le profil polycéphale du fanatique aux seuls facteurs économiques ou sociaux, psychiatriques ou éducatifs. Ceux qui s’abandonnent à la pensée extrême ne sont ni fous, ni incultes, ni désocialisés, ni idiots. Le croire revient à ériger une zone d’étanchéité nous permettant d’ignorer les croyances tout aussi naïves que nous véhiculons et de refuser d’identifier l’irrationalité d’autrui en miroir avec la part la plus obscure de notre propre

En lire plus